27 juin 2008

Exposition "Figuration narrative" au Grand Palais

(Faite hier avec miss Jade et mon bébé de 9 mois)

Elle sera affichée jusqu'au 16 juillet au Grand Palais.

Le personnel est très sympa, on n'a pas le droit à la poussette -normalement - mais on peut toujours demander à entrer avec celle ci.

Sinon on la laisse au vestiaire.

Pour info, des portes bébés sont prêtés gracieusement aux parents mais je n'ai pas vu à qui ils ressemblaient car je n'en ai pas demandé.

Voici le synopsis de la RMN (Réunion des Musées Nationaux) http://www.rmn.fr (on peut aussi y télécharger légalement des visites d'expo au format mp3)

La Figuration narrative n’a jamais été un mouvement proclamé comme tel. Elle est née de l’action du critique d’art Gérald Gassiot-Talabot et des peintres Bernard Rancillac et Hervé Télémaque qui, en juillet 1964, organisent ensemble au Musée d’art moderne de la Ville de Paris l’exposition Mythologies quotidiennes.

Au moment même où le Pop Art triomphe à la Biennale de Venise (avec le Grand Prix de peinture attribué en juin 1964 à Rauschenberg) et s’impose en Europe, l’exposition Mythologies quotidiennes réunit 34 artistes (dont Arroyo, Bertholo, Bertini, Fahlström, Klasen, Monory, Rancillac, Recalcati, Saul, Télémaque, Voss…) qui, comme leurs homologues américains, placent la société contemporaine et ses images au coeur de leurs oeuvres.

Quelques mois plus tard, le Salon de la Jeune Peinture est bouleversé par l’arrivée en force de jeunes peintres (Aillaud, Arroyo, Cueco, Recalcati, Tisserand…) qui se fixent l’objectif de faire à nouveau de l’art un outil de transformation sociale.
Force attractive, la figuration narrative rassemble ainsi au cours des années 60 des peintres venus d’horizons esthétiques ou géographiques différents (tels les premiers nommés mais aussi Adami, Erró, Fromanger, Stämpfli, la Coopérative des Malassis…) qui, travaillant à partir de l’image photographique ou cinématographique, de l’imagerie publicitaire, de la bande dessinée ou même de la peinture classique, aboutissent à des oeuvres qui détournent la signification première de ces représentations pour en révéler des sens inattendus, suggérer d’autres narrations, montrer leurs implications politiques.

Au cours de ces années, la figuration narrative se démarque ainsi de la neutralité sociale de l’Ecole de Paris comme du formalisme du Pop Art américain et dénonce les aliénations de la vie contemporaine.
L’effervescence de la fin des années 60 favorisera d’ailleurs l’engagement des plus militants des peintres de ce mouvement dans la vie politique et, particulièrement, dans les événements de mai 68 à Paris.

Regroupant plus de cent peintures, objets ou films, l’exposition Figuration narrative. Paris, 1960-1972 est conçue comme une exploration des sources du renouveau figuratif qui marque l’histoire de l’art des années soixante à Paris.

Posté par celinevincerobin à 15:07 - - Commentaires [4] - Permalien [#]


Commentaires sur Exposition "Figuration narrative" au Grand Palais

    ^^

    Il y avait aussi la figuration narrative des années 1960-70 il y a quelques mois à l'Hospice Comtesse de Lille ... superbe expo !

    Ce qui m’a intéressé dans cette exposition c’est l’utilisation du quotidien par les artistes tel qu’il puisse être, du plus simple au plus compliqué. L’évolution d’une journée présente dans une seule toile, grâce à quelques couleurs, quelques objets.



    Mouvement différent du Pop Art américain qui commence à prendre une réelle ampleur pendant la même période, certains traits des toiles poussent à l’extrême cet art, « son rival », mélangent le quotidien à l’irréel comme Skoolof hard nocks de Peter Saul. Cet artiste d’origine américaine nous présente des personnages de cartoons avec deux figures emblématiques de l’époque, le boxeur Mohamed Ali et Angela Davis qui luttait contre le racisme. Un tableau qui surprend lorsqu’on le voit pour la première fois car il peut choquer, il nous interpelle. Les couleurs, l’expression des visages, les regards des personnages, les formes géométriques. Le mélange du rouge,de l’orange, du rose, du vert et du bleu n’est pas forcément des couleurs qu’on souhaiterait fusionner au départ et pourtant on se rend compte que le tout fusionne bien. La cruauté des têtes qui semblent être coupées, la présence de ces deux canifs sur lesquels le mot« justess / justiss » est écrit.



    Banania3 de Télémaque est aussi représentatif à mon avis des figurations narratives puisqu’il mélange différentes images pour n’en créer qu’une seule. Avec entre autre les figures emblématiques du chocolat Banania,le slogan qui l’accompagnait « Y’a bon … », les premières lettres du journal Le Monde,les couleurs dominantes de ces dessins, le jaune et le marron chocolaté, le blanc des feuilles de journaux.



    Une toile d’Erro m’a particulièrement intéressée, Carscape, car il y a un élément qui frappe de suite le public, si on s’y attarde un moment. Si on regarde les voitures, toutes celles qui sont présentes au premier plan sont modernes et plus on s’éloigne plus on remarque que les voitures du fond sont anciennes, des années folles peut-être. Un contraste entre le présent et le passé, un monde futur et un monde ancien. Toutes les voitures ont une porte, une vitre, un coffre ou un autre élément qui est ouvert, qui nous donne l’opportunité d’aller vers l’extérieur ou de voir l’intérieur de la voiture comme les capots qui sont ouverts et où il est possible de voir le moteur, tandis qu’un camion attire notre attention puisqu’il y a un homme à l’intérieur et il s’agit de la seule personne présente dans ce tableau. Élément perturbateur car on se demande pourquoi avoir peint un homme dans un camion parmi toutes ces voitures,pourquoi est il présent et qu’y fait il.

    Posté par Tawny, 28 juin 2008 à 00:10 | | Répondre
  • ^^

    (copié collé de mes impressions depuis mon ancien site lol)

    Posté par Tawny, 28 juin 2008 à 00:11 | | Répondre
  • Merci pour tes impressions très cher Tawny

    Un titre m'a beaucoup plu : "la vierge apparait à des personnages de cartoon"



    Chouette expo il est vrai!

    J'arrête là pour les impressions par manque de temps (une prochaine note?)

    Contente de te voir sur mon blog toi aussi!

    Posté par WomanInParis, 30 juin 2008 à 20:57 | | Répondre
  • BE AWARE

    Puisque face book limite le nombre de caracteres sur les murs (les chiens !!!! les rapaces, les rats!!!) je reposte mon comm entier ici! et en entier!)

    helllllo collegue speculosienne !
    j'ai posté sur ta blogosphere ya po longtps. C'est que ca mank c'est aller-retours pour une bonne gaufre au choco. depuis je ne vis plus, je ne mange plus d'huile à la frite et mes cafares d'eau sont dépourvues de toute substances extraterrestres...bref, je ne vis plus koiiii ! alors oui, j'espere bien ktu vas revenir de temps en temps faire un pti coucou sur lille. Je preparerai un café vanille comme jamais tu n'en as bu ! (ou pas...^^)
    Ya pas d'effet placebo sans ma collegue :-/
    pi hééééééééééé, fo ke je te fasse visiter l'appart, je vais me reconvertir en agent immo ! j'ai une technique imparrable dont toi seule connait le secret : une bonne zoromethodo par dessus et ca y est, je serai rentier de mes rentes infortunées !
    dans le repertoire des conneries, ce post vaut son pesant de nuts cacahuetisantes ! et tu les coince entre tes fessessssssssssssssssssssssssssss hein JC Touch ! (mon dieu de god, que de conneries !!!)
    JC touch 4 ever. Be aware ^^

    Posté par Jerem', 04 juillet 2008 à 19:50 | | Répondre
Nouveau commentaire